A la rencontre des hydrolats bi-distillés O’Flor

Je souhaitais vous faire découvrir ma nouvelle trouvaille: les hydrolats bi-distillés :-)

J’ai donc pris contact avec Xavier Van de Putte ,le créateur de ce concept .

 



10653773_780432532024261_6549182219493409551_n

 

 

J: Bonjour Xavier,pourrais-tu nous parler de ton parcours professionnel?

 

J’ai un parcours professionnel assez atypique, mais pourtant cohérent. En effet, après mes humanités commerciales, je suis rentré en Education Physique à l’Université de Gand. En ’96, je suis rentré à la gendarmerie où j’ai appris l’écoute active. En 2005, je me suis lancé dans l’aromathérapie grâce à mon épouse. J’ai développé largement ce savoir en suivant toutes les formations de Dominique Baudoux chez Pranarom. A l’issue de ces formations, j’ai pu conjuguer la connaissance du corps humain, l’écoute active et l’aromathérapie. Aujourd’hui, je suis formulateur . Je continue de développer l’aromathérapie dans l’esprit de Dominique Baudoux. En même temps, j’ai développé l’hydrolathérapie en 2013. L’hydrolathérapie est une branche de l’aroma moins bien connue, mais qui mérite de l’être. Les hydrolats permettent de dépasser les limites des huiles essentielles sans danger.

 

J: Quel a été le déclic pour que tu décides à créer ce concept?

 

Tout est né d’un rêve. Un vrai rêve, comme tout le monde a pendant la nuit. Je rêvais de me soigner avec un flacon dans lequel il y avait un liquide. Ce n’était ni des Fleurs de Bach, ni de l’homéopathie et pourtant ça m’aidait bien. En me réveillant, j’avais la formule du produit en tête. Je me suis empressé de l’écrire et ensuite de l’analyser pour mieux comprendre. La bi-distillation d’hydrolat est née ainsi. Je me suis rendu compte que les hydrolats bi-distillés étaient plus efficace que les hydrolats de première distillation. Ainsi est né le développement du concept.

 

 

J: Y-a-t’il eu un moment précis qui t’a poussé à te diriger vers cette idée?

 

Peu de temps après, j’ai eu l’occasion de croiser des personnes qui me parlaient d’un souci d’ordre émotionnel avec un impact sur la santé. Je leur ai parlé de ma découverte des hydrolats et ils étaient prêt à essayer. Dans le pire des cas, ça ne marcherait pas… Et ça a marché! Cela a renforcé mon idée et j’ai continué à en parler et de plus en plus de personnes ont essayé dans des cas différents, avec succès!

 

 

J: Peux-tu nous expliquer en quoi consiste ton concept ?et quelle est la différence entre les tiens et les hydrolats traditionnels?

 

Je fabrique des hydrolats bi-distillés. Cette bi-distillation offre plusieurs avantages: augmentation de la qualité du produit, pas de conservateurs, meilleur échange osmotique avec la peau et l’utilisation médicalisée est possible (en bouche, dans les yeux, en aérosol, dans le nez,…). Les hydrolats de première distillation ne permettent pas cet usage en raison de l’ajout de conservateurs et/ou la présence de micro-substances végétales solides. Les hydrolats de première distillation ne peuvent être utilisé que dans un cadre cosmétique.

 

 

J:Y-a-t-il des contre-indications?(bébés,animaux,femmes enceintes,…)

 

Le grand avantage des hydrolats bi-distillés est l’absence de contre-indications. Comme je disais précédemment, les hydrolats permettent d’aller au delà des limites de l’aromathérapie. Justement pour les bébés, femmes enceintes et certains animaux, par exemple les chats, les hydrolats sont quasiment le seul remède que nous puissions utilisé sans danger.

 

 

J: As-tu une ou des anecdotes de certaines personnes qui ont utilisé tes hydrolats?

 

Oui. Un jour une maman m’a demandé quelque chose pour aider son fils de 5 ans qui est boulimique. Je lui ai proposé un mélange d’hydrolats bi-distillés de cannelle, pamplemousse et vanille. Je lui ai demandé d’effectuer deux pulvérisation sous la langue de son fils à chaque fois qu’il avait envie de manger en dehors des repas, sans lui expliquer ce qu’elle faisait. Une semaine après, elle est venue me voir en disait que cela avait non seulement bien marché, mais qu’en plus le garçon était moins gourmand durant les repas!

 

J: Pour les personnes qui ne connaissent pas vraiment les hydrolats ,peux-tu nous dire ce qui t’a donné envie de diriger

plus vers cette direction?

 

Les hydrolats sont facile à utiliser et sont sans risque. Les hydrolats peuvent être utilisé dès le plus jeune âge, par les femmes enceintes ou allaitantes et par les animaux ne supportant pas les huiles essentielles. Les vertus des hydrolats sont similaires à celles des huiles essentielles.

L’hydrolat en cosmétique est ce qu’il y a de plus doux, tout en gardant une bonne efficacité.

 

 

J: Quelle est/sont la/les différences entre l’aromathérapie et l’hydrolathérapie?

 

L’hydrolathérapie est une branche de l’aromathérapie puisque’en distillant l’huile essentielle, nous obtenons de l’hydrolat.

L’utilisation des huiles essentielles demande une bonne maitrise de la matière pour éviter tout risque de brûlure, d’allergie ou d’intoxication. Ce n’est pas le cas avec les hydrolats. Si on se trompe en utilisant un hydrolat, dans le pire des cas il ne se passe rien.

 

 

J: As-tu des livres à conseiller pour en savoir plus sur l’hydrolathérapie?

 

Actuellement, il n’y a pas beaucoup de littérature en matière d’hydrolathérapie. Le premier livre que je conseille est « L’hydrolathérapie » de Lydia Bosson. Ce livre donne un bel aperçu des possibilités qu’offrent les hydrolats en matière de santé. Ensuite, Julien Kaibeck parle un peu d’hydrolats dans ses livres sur les cosmétiques.

 

 

J: Quels sont tes projets futurs?

 

Dans un futur proche, je développe les formations, ateliers et conférences en hydrolathérapie. C’est le moyen le plus simple de partager l’information et le savoir. L’avantage pour les participants est d’être confronté immédiatement avec des cas pratiques et les moments de questions-réponses sont très enrichissants.

 

 

J: Y-a-t-il une ou des questions que tu aurais aimé que je te pose et que je ne t’ai pas posé?

 

L’hydrolathérapie n’est pas bien connu. A  t -il un avenir?

 

Les hydrolats sont utilisés depuis plus de 4000 ans. La raison pour laquelle son utilisation est peu répandue est liée à sa durée de conservation limitée. Grâce à la bi-distillation, cette conservation est augmentée naturellement et l’utilisation des hydrolats mérite donc de revenir dans les armoires de salle de bain et les trousses de secours. Le prix des hydrolats et bien plus bas que celui des huiles essentielles. De plus en plus de médecin et de vétérinaires découvrent et approuvent l’utilisation des hydrolats. Donc, je dirais oui, l’hydrolathérapie a de belles années devant soi.

 

Site Internet: https://www.oflor.be/

 

(Interview filmée au magasin lors d’un atelier cosmétique) :

http://www.vivreici.be/article/detail_bien-etre-un-atelier-cosmetique-a-soignies?id=78122

 

 

 

 

 

 

 

 

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>